> gay-Parship-Mag' > Recherche de partenaire > Dossier Psychologies - 5 atouts pour le Grand Jeu

Recherche de partenaire

Dossier Psychologies - 5 atouts pour le Grand Jeu

Nous possédons tous les cartes maîtresses de la séduction. Mais comment les reconnaître ?

5 atouts pour le Grand Jeu

Dossier Psychologies - 5 atouts pour le Grand Jeu

Nous possédons tous les cartes maîtresses de la séduction. Mais comment les reconnaître ? Et comment les utiliser pour (re)trouver notre force d'attraction ? Découvrez l'extrait d'un article issu du nouveau Hors-Série Psychologies, qui vous propose de répondre à toutes ces questions...

1/ Le détachement vis-à-vis du regard d'autrui

Premier paradoxe : c'est quand nous prenons le risque de ne pas séduire que nous dégageons le plus de charme. Quand nous sommes désintéressés, indifférents à la vision que les autres peuvent avoir de nous, et que nous ne cherchons pas à amadouer notre " public ". Pour permettre à une vraie rencontre d'exister, le respect de l'autre est indispensable. Sinon, il risque de se sentir étouffé, manipulé - comme sous l'emprise du " mauvais séducteur ". A l'inverse, lorsque nous nous mettons à l'écoute, sans jugement, nous créons un climat de sécurité qui facilite le dialogue. Et l'impression de liberté qui émane de nous à toutes les chances de séduire.

2/ L'authenticité

La timidité et l'introversion peuvent parfois toucher, selon les goûts et les histoires personnelles de chacun. Mais elles ne sont jamais les attributs de ceux qui rayonnent. Au contraire : si certains nous impressionnent et nous charment, c'est parce qu'ils n'hésitent pas à être eux-mêmes, en toute honnêteté. Ils osent imposer leur caractère, leurs désirs, leurs projets, mais aussi leurs fragilités, quelles que soient les circonstances. Ils sont " entiers ", comme nous le disons parfois, c'est-à-dire entièrement présents, aussi bien psychiquement que physiquement. Ne pas craindre de se dévoiler, y compris dans ses faiblesses, ses vulnérabilités et sa part d'ombre est l'un des secrets pour plaire au-delà des apparences. En assumant notre propre singularité, nous devenons des exemples pour ceux qui nous entourent. Galvanisés, inspirés par notre audace et notre sincérité, ils se découvrent une vitalité nouvelle à notre contact. C'est cela aussi rayonné : donner à ceux qui nous approchent la sensation qu'ils peuvent être lumineux, pourvu qu'ils osent s'affirmer.

3/ La cohérence

Qu'est-ce qui nous plaît de nous ? Difficile à dire. Comme si nos qualités ne se laissaient pas saisir dans le détail mais plutôt comme un tout. A quoi cela tient-il ? A la cohérence interne, que les thérapeutes en programmation neurolinguistique appellent " congruence ". C'est lorsque nous ressentons une parfaite harmonie entre notre identité, nos convictions, notre ressenti et nos actes ; quand nous ne nous contentons pas de défendre des idées mais que nous les incarnons, lorsque nous les " ressentons ". Nous avons tous l'occasion de vivre cette expérience, par exemple, lorsque nous nous engageons en faveur d'une cause en laquelle nous croyons intimement. Ou lorsque nous menons un projet jusqu'au bout, sans nous laisser décourager par les obstacles qui se dressent. Cette cohérence interne se perçoit dans chacun de nos gestes et de nos mots : nous ne trichons avec aucune partie de nous-mêmes. La " congruence " est non seulement une source de joie personnelle - tout devient possible ! -, mais surtout, une force qui a le don d'entraîner autrui dans sa dynamique positive.

4/ La confiance en soi

Comment séduire autrui, si l'on ne se séduit pas soi-même ? Il suffit souvent de se sentir digne d'être aimé pour le devenir. Pourquoi ? D'abord parce que nous y puisons une énergie qui nous permet de relever des défis qui semblent insurmontables à d'autres : il y a un peu du héros chez l'individu charismatique. Ensuite, parce que la confiance en soi est apaisante, pour soi mais surtout pour autrui : c'est la " force tranquille ", sécurisante, donc, attirante. Enfin, parce que, lorsque nous sommes confiants, nous " lâchons " nos défenses et nous nous donnons à connaître sous toutes nos facettes - y compris celles dont nous ne soupçonnons pas le charme.

5/ L'ouverture

Pour estimer notre charisme, nous pouvons nous fier au plaisir que les autres ont à se trouver en notre compagnie ; ils semblent plus épanouis, ils s'ouvrent à eux-mêmes. En réalité, cela tient à notre propre capacité d'ouverture : lorsque nous savons écouter sans juger, accorder l'attention à l'autre malgré les différences de points de vue... Bref, quand nous envisageons la rencontre non pas comme une confrontation mais plutôt comme un échange. Nous sommes alors prêts à accueillir véritablement l'autre et à donner de nous-mêmes, en toute simplicité. Cet " abandon " rassure notre interlocuteur et lui donne envie de lâcher prise à son tour, puisque nous lui montrons que c'est sans risque. L'ouverture aux autres passe également par une bonne maîtrise de la communication : savoir parler de manière claire et audible, utiliser des métaphores qui donnent à voir, à entendre, à ressentir. Nos interlocuteurs comprennent immédiatement, ils se sentent intelligents, ils sont sous le charme.

Par Anne-Laure Gannac

Testez gayParship gratuitement

Je suis :
Je cherche :

En cliquant sur « Trouvez l'amour », vous acceptez nos Conditions Générales et déclarez avoir lu nos conditions de protection des données.

Error with static Resources (Error: 418)